SPACE à Rennes :

la FNSEA et le ministère ont généré la violencepar leur refus de démocratie

Communiqué de presse, 14 septembre 2010

Le coeur du problème agricole se trouve dans la direction de la Fnsea
dont on est obligé de constater :

  • l'incapacité à défendre les paysans : les 3/4 ont disparu en 20ans et ceux qui restent n'ont plus de revenu ;
  • le vide total de propositions cohérentes pour l'avenir del'agriculture et de l'alimentation.

Pour masquer ces deux faits majeurs, la Fnsea tente d'empêcher toute
autre expression que la sienne dans la profession agricole.

L'Etat cautionne cette situation en refusant d'imposer le respect de
la démocratie dans le fonctionnement des interprofessions agricoles.
Il les autorise à percevoir les cotisations de l'ensemble des paysans,
et les accords pris dans les négociations par un seul syndicat
s'appliquent à tous.
Ce tandem qui co-gère toutes les politiques basées sur des prix bas et
sur l'élimination des paysans vient de trouver une réponse au SPACE
par une réaction vive des militants des autres organisations.
Deux personnes sont interpellées. Elles ne peuvent être victimes pour
toutes les organisations syndicales manifestant ce jour. Elles doivent
être immédiatement relâchées.
La violence perpétuée par la Fnsea envers les autres représentants du
monde agricole en imposant son pouvoir exclusif dans la représentation
agricole n'est plus acceptable, ni légitime. Elle relève des pires
systèmes politiques.
Le Ministre doit aujourd'hui prendre ses responsabilités, et organiser
la démocratie en agriculture. Les paysans ne peuvent pas se laisser
condamner à une disparition orchestrée par les seuls responsables de
la Fnsea.
Les 300 millions d'euros annoncés par le Ministre ce matin ne sont
rien dans un tel cadre professionnel totalement destructeur.
Des changements profonds et légitimes sont urgents immédiatement.

SPACE DE RENNES :

Les militants de la Confédération paysanne libérés.

Communiqué de presse, 14 septembre 2010

Les militants de la Confédération paysanne interpellés ce matin ont
été libérés en fin de journée.
Aucune charge n'a été retenue contre eux.
L'objectif de la manifestation d'aujourd'hui au Salon du SPACE à
Rennes était d exprimer l absence totale de démocratie dans les
interprofessions agricoles : lieux où ont été signés particulièrement
les accords catastrophiques sur le prix du lait des 18 mois passés.
Depuis , ces accords ont conduit à un nombre important de faillites et
de paysans en difficultés .
Alors que tous les agriculteurs cotisent et donc financent ces
interprofessions , les négociations ne sont menées, pour les
producteurs de lait par exemple ,que par la seule Fnpl - branche
laitière de la Fnsea ,syndicat ne représentant pas plus de 27% des
voix aux élections professionnelles .Les Jeunes Agriculteurs ne sont
pas représentés en tant que tels non plus .
La Fnsea s'obstine à défendre sa forteresse construite avec l'argent
de tous les paysans dans le mépris total du minimum démocratique .
L'Etat doit intervenir pour imposer le respect du pluralisme syndical
élément de base d' un Etat de droit .